InnovaFeed ouvre la plus grande usine d’insectes au monde !

La start-up InnovaFeed se sent pousser des ailes. Après son éclosion, en 2016, au sein de la Génopole d’Evry, la start-up poursuit son envol et fait mouche en ouvrant, en 2020, une nouvelle unité de production à Nesle, en Picardie.

Vous reprendrez bien une petite larve de mouche ? Créée en 2016, la société InnovaFeed est devenue, en trois ans, le leader de la protéine d’insectes destinée à l’aquaculture. Un succès que la start-up française entend bien faire fructifier en ouvrant d’ici peu la plus grande usine d’insectes au monde. Implanté à Nesle, en Picardie, le futur site, d’une superficie de 10 000 m², produira chaque année plus de 10 000 tonnes de protéines !

Si l’ouverture n’est programmée que pour le printemps prochain, elle confirme le fulgurant succès de l’entreprise éclose sur le Génopole d’Evry et imaginée par 4 ingénieurs dont l’objectif était de trouver de nouvelles alternatives alimentaires. Déjà aux côtés de la start-up lors de son implantation sur le biocluster francilien, Geolink Expansion l’a également accompagnée lors de la création de sa première unité de production à Gouzeaucourt, dans les Hauts-de-France, en 2017.

Privilégier le circuit court

Après une première extension du site existant, Innovafeed a souhaité poursuivre son développement en ouvrant une seconde unité de production. L’objectif : élaborer ses propres protéines dérivées de larves de mouche pour remplacer les farines de poissons utilisées jusqu’alors. Engagé après une levée de fonds de 50 millions d’euros, ce projet permettra également à InnovaFeed de produire des engrais et des huiles d’insectes en lieu et place de l’huile de soja employée dans l’alimentation des poulets. Il répond également à la volonté de l’entreprise de privilégier le circuit court. « Innovafeed souhaitait s’implanter à proximité de son partenaire, le groupe Tereos dont les résidus lui servent de bases pour nourrir ses insectes. Une spécificité dont nous avons dû tenir compte pour proposer un site potentiel d’implantation pertinent », explique Eugénie Ndong, chargée de mission Prospection & Implantation chez Geolink Expansion.En limitant les rejets de CO2 et en améliorant son bilan carbone, InnovaFeed a l’ambition de proposer un modèle de production durable et locale aux consommateurs.

La première usine de production d’Innovafeed à Guzeaucourt (59) – © Innovafeed.
Plus d’une centaine d’embauches

Véritable symbiose industrielle, ce projet est également le fruit d’une collaboration menée tambour battant avec Hauts-de-France Innovation développement qui œuvre pour favoriser l’entrepreneuriat et accompagner les entreprises dans leur projet d’innovation et de performance industrielle. Un engagement initié lors de la première implantation du groupe à Gouzeaucourt et renouvelée, il y a quelques mois, lors des travaux d’extension menés sur le site. L’ouverture de cette nouvelle usine, à Nesle, s’accompagnera de la création de plus de 110 emplois directs. Opérateurs, techniciens, ingénieurs… de nombreux profils sont recherchés pour la mise en service prévue début 2020. Incontestablement de quoi faire le buzz…

Eugénie Ndong
"Spécialisé dans l’implantation d’usines agroalimentaires et de laboratoires, j’assure la promotion des territoires et des sites immobiliers à vocation plus technique auprès des industries alimentaires, cosmétiques et pharmaceutiques à potentiel de développement."
ut felis ultricies efficitur. Aenean Praesent