« L’alimentation est une composante centrale du mieux être et du mieux vivre » – RDV#23

Se rendre à Paris pour une semaine consacrée à l’alimentation saine et durable, une drôle d’idée !? On fait le pari qu’après avoir lu cet entretien avec Sidney Delourme, co-fondateur de la start-up Cultivate, vous serez convaincu du contraire.

Pouvez-vous nous présenter Cultivate ?

Cultivate a vocation à créer des projets urbains d’un nouveau genre, visant à réintroduire et relocaliser en ville des activités de production agricole, de transformation alimentaire, et des espaces de vie au contact de la nature pour plus de bien être dans nos villes et dans nos vies. Nos projets sont donc à la croisée de l’agriculture urbaine, de l’économie circulaire et de la ville durable.

Quels sont vos grands projets en cours ?

Nous construisons actuellement l’une des plus grandes fermes urbaines d’Europe dans le 18e arrondissement de Paris : un écosystème de 7 000 m² sur le toit d’un bâtiment logistique flambant neuf, intégrant une serre bioclimatique de 1 200 m², un potager agro-écologique de 1 200 m², des laboratoires de transformation, un espace événementiel de 2000 m²… Cultivate est responsable de tout : conception du projet, démarches administratives, financements, construction et exploitation sur 20 ans. Ce projet est une véritable vitrine à la fois pour Cultivate et pour l’agriculture urbaine, anticipant l’envie mais aussi le besoin des consommateurs et des citadins de se reconnecter à leur alimentation via des circuits ultra-courts, ultra-locaux et ultra-frais.

Quel regard portez-vous sur le sujet de l’alimentation saine et durable ?

Une alimentation saine implique deux facteurs clés :

Méthodes productives : la qualité des semences et des méthodes de culture est évidemment décisive dans la qualité du produit final. En sélectionnant des semences Biologiques, issues de fournisseurs indépendants de grande qualité, et en ayant un engagement 0 pesticides et 0 herbicides, nous savons que ce que nous vendons est bon et sain pour le consommateur

Caractère frais donc nutritif : plus les fruits et légumes sont frais, plus ils sont nutritifs. Le taux de nutriment chute rapidement après la récolte. Il faut donc un minimum de temps entre la récolte et le consommateur.

Une alimentation durable implique aussi deux facteurs clés :

Réduire les distances entre producteurs et consommateurs afin de minimiser l’empreinte carbone de ce que nous mangeons

– Augmenter la part de végétal dans notre alimentation pour réduire la consommation de protéines animales, beaucoup plus consommatrices en ressources naturelles

La crise sanitaire a t-elle contribué à faire évoluer les mentalités ? Ce processus va t-il, selon vous, continuer à se poursuivre ?

Depuis la crise sanitaire, nous sommes contactés quotidiennement par les habitants qui souhaitent pouvoir acheter notre production, si possible directement à la ferme. S’ils pouvaient venir cueillir eux-mêmes, ils le feraient ! C’était déjà le cas avant, mais la crise a clairement renforcé l’envie de produits dont on connaît la provenance et les conditions de culture, tout en permettant à une économie locale de se tisser. Le rôle des territoires est à ce titre primordial. Ce sont eux qui créent les conditions du succès d’un projet comme le nôtre, qui a tout de même nécessité deux ans d’intense développement. Leur rôle d’aménageur, mais aussi l’étendue de leur foncier, sont des facteurs indispensables pour « enclencher » de tels projets.  

Comment voyez-vous l’avenir en matière d’alimentation et quels sont les grands projets sur lesquels vous travaillez ?

L’avenir de notre alimentation est pour nous local, végétal et traçable. Nous travaillons sur une demi-douzaine de projets visant à relocaliser des activités agro-alimentaires productives, durables, artisanales et créatrices d’emploi : serres productives sur les toits (valorisant notamment des sources de chaleur urbaines comme celle de datacenters), potagers géants, brasseries de bières et torréfacteurs de café, activités de traiteur locavore… L’alimentation est une composante centrale et vitale du mieux-être et du mieux vivre. Mais ce n’est pas la seule : nos projets futurs vont donc bien au-delà !

Participez à notre webinar !

Pour vous inscrire au webinar « Alimentation saine et durable : attirer les bons acteurs pour bâtir un système résilient » du 18 juin 2020 , cliquez dès maintenant sur ce lien ou sur le bouton ci-dessous :

Florian Gratien
"Nous étudierons ensemble les outils marketing les plus adaptés pour assurer un référencement actif et une visibilité optimale. L'objectif final étant de promouvoir l’attractivité de votre territoire et convaincre les décideurs économiques d'y investir."
consectetur et, Aenean dapibus commodo dolor. ut ipsum