Aboral implante son nouveau site de production en Bourgogne-Franche Comté

Expert de la fabrication de piscine, le groupe Aboral a ouvert, fin 2020, son troisième site de production à Simandre, en Bourgogne-Franche Comté.

Laissé vacant depuis le départ du groupe Wagner, spécialiste de l’énergie solaire, le site industriel de Simandre, en Bourgogne Franche Comté, cherchait un repreneur potentiel. C’est désormais chose faite avec l’ouverture, fin 2020, de la nouvelle usine du groupe Aboral.  

« Première région industrielle de France, la Bourgogne Franche-Comté souhaitait trouver un industriel susceptible de reprendre l’usine occupé pendant six ans par le groupe Wagner », explique Vincent Besset, Chef de mission chez Geolink Expansion. Pour l’aider à trouver le profil idoine, les équipes de Geolink Expansion ont multiplié les initiatives et mis à profit l’ensemble des outils à sa disposition : intelligence économique, phoning, web, activation des réseaux… le leader de la prospection et de la promotion au service des territoires a fait feu de tous bois pour répondre aux besoins de son client.

Avec succès puisque, dès 2019, un premier contact est établi avec le groupe Aboral, spécialisé dans la fabrication de piscines coque polyester qui souhaite trouver un site répondant à certains critères très spécifiques  (un espace de production d’au moins 2 500 m², des bureaux n’excédant pas 1 000 m²…) pour renforcer sa présence dans l’Hexagone et s’ouvrir les portes des pays frontaliers (Suisse, Belgique, Allemagne…).

Filiale de la société Etude et Conception Polyester (ECP), ECP Bourgogne a souhaité avant l’ouverture du site de Simandre, en septembre dernier, disposer d’un outil parfaitement adapté à ses besoins et investi environ 1, 5 million d’euros pour se doter d’un atelier découpe de fibre de verres, d’un pont pour surélever les coques, d’un système d’aération adapté… tout en répondant à ses objectifs RSE puisque le complexe est également équipé d’une surface de 4 000 m² de panneaux photovoltaïques et solaires pour son alimentation électrique et chauffer l’eau. Si le but, lorsque l’usine tournera à plein régime, est de produire 400 piscines par an, ECP Bourgogne a déjà recruté une dizaine de collaborateurs. Un chiffre qui devrait sensiblement augmenter puisque l’entreprise souhaite s’appuyer sur une trentaine de salariés sous trois ans.

Stéphane Loubet
"Mon objectif : accompagner votre communication, valoriser vos contenus pour renforcer votre attractivité et mieux faire connaitre vos atouts."
elit. tristique felis suscipit facilisis lectus ut dolor. commodo risus. ipsum sit