Alimentation : les territoires au centre du jeu – RDV#24

Révélatrice des fragilités de notre système alimentaire, la crise sanitaire a modifié les modes de consommation et la façon d’envisager le futur des secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Si les territoires se sont emparés du sujet tout au long du confinement, ils auront encore un rôle majeur à jouer pour promouvoir la production locale et les circuits courts seuls à même de répondre aux enjeux liés à une alimentation saine et durable.

C’est dans les années 50, pour assurer une production intensive de masse, que l’industrie agroalimentaire s’est structurée en chaînes de valeurs globales, sous l’impulsion des grands groupes industriels et de la grande distribution, au sein desquelles de nombreux territoires se sont spécialisés. Si ce modèle a eu son heure de gloire, il était déjà critiqué bien avant la crise sanitaire pour ses « externalités négatives » : dégradations environnementales liées à la production intensive… mais aussi moins-disant social causé par une concurrence accrue et la recherche d’une rentabilité maximale.

De l’urgence…

En désorganisant les chaînes de production, la crise sanitaire a rappelé la fragilité de ce système : la gestion en flux tendus a souligné la faiblesse des stocks disponibles et la vulnérabilité des chaines de production et de distribution au moment où les Etats imposaient des restrictions aux échanges internationaux pour raisons sanitaires ou stratégiques. La réactivité des territoires et des agences de développement qui ont multiplié les initiatives pour promouvoir la production locale et favoriser les circuits courts a été remarquable. Au contact des acteurs sur le terrain, ils ont multiplié les prises de contact pour analyser les besoins et y répondre rapidement. Dans de nombreux territoires, des plateformes digitales ont ainsi été mises en place dès le mois de mars pour favoriser la mise en relation entre producteurs et consommateurs mais également accompagner les acteurs économiques afin de les aider à faire face à une situation inédite.  

 … à la réflexion sur une stratégie à long terme

Un travail qui se poursuit aujourd’hui avec, dans de nombreux territoires, une réflexion sur la structuration des écosystèmes en place, l’instauration de nouveaux systèmes de gouvernance (sous l’égide du triptyque Coopérative-Filière-Territoire), le développement des circuits courts … Dans le prolongement des Projets alimentaires territoriaux (PAT) initiés par les pouvoirs publics depuis 2015 et qui privilégient une gestion de l’activité économique à l’échelle des « espaces régionaux », les territoires entreprennent un vaste travail d’autodiagnostic pour identifier leurs forces et faiblesses. Un travail indispensable pour (re)prendre la main sur ce qui constitue un des grands enjeux de société contemporain.

Participez à notre prochain webinar !

Pour vous inscrire au webinar « Alimentation saine et durable : attirer les bons acteurs pour bâtir un système résilient » du 18 juin 2020, cliquez dès maintenant sur ce lien ou sur le bouton ci-dessous :

Florian Gratien
"Nous étudierons ensemble les outils marketing les plus adaptés pour assurer un référencement actif et une visibilité optimale. L'objectif final étant de promouvoir l’attractivité de votre territoire et convaincre les décideurs économiques d'y investir."
felis libero. felis elementum Donec ut tristique dolor. eget commodo id, dapibus