L’inclusion sociale, moteur de l’attractivité des territoires ! – RDV#30

Avec un chiffre d’affaires de plus de 235 milliards d’euros et plus de 2,3 millions de salariés, l’économie solidaire et sociale occupe une place majeure et pourtant mal connue au sein de l’économie française. Source de performance économique et de cohésion sociale, elle est une alliée de poids pour les territoires qui souhaitent apporter des réponses aux besoins non satisfaits de leur population et développer ou renforcer leurs écosystèmes.

Concilier développement économique harmonieux et défis sociétaux, c’est tout l’objectif de l’inclusion sociale. Un enjeu bien appréhendé par les pouvoirs publics qui, sous l’égide du ministère de la Transition écologique et solidaire, ont lancé, en janvier 2018, le programme French Impact avec l’ambition de fédérer et valoriser la diversité des acteurs de l’innovation sociale : les entreprises de l’économie sociale et solidaires (ESS) bien sûr mais aussi l’ensemble de l’écosystème d’accompagnement sans oublier les pouvoirs publics, les collectivités territoriales, les territoires….

Le programme French Impact, un levier au service de l’inclusion

Piloté par Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’Economie sociale et solidaire et à l’innovation sociale, le programme French Impact a l’ambition – un peu comme la French Tech en son temps – de « mieux faire connaitre et reconnaître le travail des acteurs de l’ESS pour qu’elle ne soit plus une économie à part mais, au contraire, qu’elle soit au cœur du développement économique et social du pays et des territoires ». Aujourd’hui ce sont 27 territoires qui ont reçu le label « Territoire French Impact » pour des défis concourant aussi bien au développement de l’inclusion numérique que de l’autonomie alimentaire, des mobilités alternatives, de l’économie circulaire, du bien vieillir … « Leur rôle est essentiel pour promouvoir l’économie de l’innovation sociale car cette dernière est avant tout une économie de proximité » souligne Christophe Itier.

Le territoire, véritable chef d’orchestre 

Certains l’ont d’ailleurs bien compris et se sont déjà emparés du sujet pour en piloter le développement en initiant des synergies inédites entre les acteurs et bâtir ou renforcer des écosystèmes qui soient profitables aux entrepreneurs de l’ESS mais également aux habitants du territoire. Si on pense bien souvent que l’innovation repose sur le travail des ingénieurs les plus pointus, la réalité est tout autre et s’appuie bien souvent sur des innovations d’usage, notamment en ce qui concerne le handicap. En jouant le rôle d’interface entre usagers et entrepreneurs, le territoire a un rôle central à jouer pour orienter des stratégies susceptibles de répondre aux besoins de ses habitants et favoriser le développement des entreprises ou startups sur son sol. Il existe de nombreux exemples d’initiatives de ce type comme, par exemple, en Nouvelle Aquitaine où le département de Gironde s’est engagé, comme l’explique Jean-Luc Gleize, président du conseil départemental de la Gironde, « en faveur de la qualité de vie des personnes handicapées en partant du projet de vie des personnes afin d’adapter l’environnement en fonction de leurs besoins ». Dans les Hauts-de-France, l’incubateur Evident! Intervient concrètement en favorisant la mise en réseau des porteurs de projets avec les acteurs locaux (acteurs filières, institutionnels, économiques) et favorise la création d’un écosystème fertile.

L’ESS : poids lourds de l’économie française

En 2019, l’Economie Sociale et solidaire, c’est plus de 220 000 établissements en France et 14 % de l’emploi dans le secteur privé. Entre 2010 et 2018, elle a été l’origine de la création de plus de 70 000 emplois le plus souvent non délocalisables. C’est dire le poids qu’a pris l’ESS au cours des dernières années. La crise sanitaire, et ses répercussions sociales, ne changeront rien à cette situation. Au contraire, elle a renforcé le sentiment qu’il était urgent de promouvoir les initiatives visant à accompagner et accélérer le mouvement sociétal en cours. De quoi répondre aux besoins non ou mal satisfaits des populations sur le territoire mais également de mieux prendre en compte l’expression des citoyens pour maintenir le lien social et, comme le souligne Gwénaël Le Guennec, CEO Geolink Expansion, « renforcer le sentiment d’appartenance au cœur de l’attractivité des territoires »!

Florian Gratien
"Nous étudierons ensemble les outils marketing les plus adaptés pour assurer un référencement actif et une visibilité optimale. L'objectif final étant de promouvoir l’attractivité de votre territoire et convaincre les décideurs économiques d'y investir."
fringilla ut accumsan dolor. risus. venenatis,