Innover pour accélérer le développement des porteurs de projet !

Avec de nombreuses actions mises en place pour promouvoir l’innovation, la Tunisie s’avère être un lieu idéal pour expérimenter de nouvelles solutions et accélérer le développement de son entreprise. Zoom sur quelques points clés qui font du territoire un écosystème à part. 

Intelligence artificielle, objets connectés (IoT), réalité virtuelle, blockchain, big data… l’émergence des nouvelles technologies porte la croissance du secteur numérique et impacte l’ensemble des « activités traditionnelles ». Santé, finance, services, agroalimentaire et plus généralement industrie, quel secteur n’est pas concerné par la révolution digitale en cours ? Quelques chiffres pour vous en convaincre : En 2020, la Big data et les outils analytiques ont permis de générer près de 170 milliards d’euros ; En 2030, l’intelligence artificielle devraient, pour la grande majorité des analystes, faire croitre le PIB mondial de 14% et encore, c’est sans compter sur l’essor des objets connectés un peu partout dans le monde. Alexa, Apple watch, compteur Linky… les Iot ont envahi nos foyers et on en compte déjà, selon les estimations, de 10 à 20 milliards sur la surface de la planète.

IOT, IA, Big Data… la Tunisie entend faire de la transformation numérique un des moteurs de son développement
La Tunisie en pointe dans le domaine de l’innovation

Un constat partagé par tous et qui a inspiré certains territoires au moment de repenser leur stratégie de développement économique. C’est, par exemple, le cas de la Tunisie qui a choisi de faire du secteur une de ses priorités et d’imaginer un écosystème capable de favoriser la croissance des entreprises du secteur mais également de renforcer son attractivité.

Un élément de différenciation que le territoire n’a eu de cesse de cultiver au cours des dernières années et qui a été valorisé par de nombreux experts internationaux (Sartex, KPMG…) qui ont souligné le travail accompli par les startups locales et les actions mises en place par le territoire pour permettre l’éclosion des PME innovantes. Si, avec 10 000 ingénieurs formés chaque année, la Tunisie bénéficie de ressources humaines exceptionnelles, le pays s’appuie désormais sur des infrastructures numériques de premier plan donnant accès au très haut débit via la fibre optique. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si, en 2019, Orange a inauguré, dès 2019, le premier tiers-lieu de l’innovation en Afrique et au Moyen-Orient au Lac 1 de Tunis. Dispositif phare de Orange Tunisie cet espace réunit en son sein 4 programmes stratégiques : l’Ecole du code, le Fablab Solidaire, l’Orange Fab (accélérateur de startups) et l’Orange Digital Ventures Africa (un fonds d’investissement doté de 50 millions d’euros). Véritable carrefour technologique en faveur de la jeunesse, ce lieu symbolique est loin d’être un cas isolé dans le pays qui a vu se multiplier les initiatives privées et publiques pour promouvoir le digital.

La Covid-19, un stress test grandeur nature

La crise sanitaire a été l’occasion de vérifier la solidité d’un écosystème qui s’est structuré depuis une quinzaine d’année et qui a fait la preuve de sa richesse et de diversité en s’invitant aussi bien dans les secteurs de la mobilité que des énergies renouvelables, des technologies vertes, de l’agriculture, de la santé… Encore récente dans le bassin méditerranéen, la culture de l’entreprenariat et de l’innovation semble s’être parfaitement ancrée en Tunisie où les startups présentes ont fait honneur à leur réputation d’entreprises agiles et résilientes. Mieux, comme le souligne Mathias Fillon coordonnateur du programme The Next Society, qui réunit des entrepreneurs, des investisseurs, des entreprises, des ONG, des pôles de développement économique, d’innovation et de recherche publics et privés d’Europe et des pays méditerranéens : « Les incubateurs, accélérateurs ou tech hubs, ont adapté leurs offres pour inclure une palette variée de services « Covid » aux innovateurs : redéfinition de la proposition de valeur, stratégie de ‘pivot’ pour adapter un produit ou en développer un nouveau, optimisation de la trésorerie pendant la crise, nouvelle stratégie de vente et politique tarifaire pendant et ‘post-Covid’ ».  Parmi les innovations les plus marquantes recensée par le Think Thank Oxford Business Group, on peut évoquer le robot Veasense, développé par la start-up tunisienne « Enova Robotics » qui permet au personnel médical d’effectuer à distance des diagnostics préliminaires et de surveiller les patients sans aucun contact physique. Le Corona Bot est un autre exemple de solution numérique développée pendant la crise pour fournir des informations et un soutien aux personnes via Facebook. L’application utilise l’intelligence artificielle et, deux mois après son lancement en mars 2020, elle avait déjà envoyé plus de 200 000 messages à 10 000 personnes. Pour Adnane Ben Halima, vice-président des relations publiques pour la région méditerranéenne de Huawei, aucun doute : « la pandémie a accéléré un grand nombre de projets qui étaient en attente depuis des années, en quelques semaines seulement ».

La crise sanitaire a accéléré le développements de nombreuses innovations
Le résultat d’un travail de longue haleine

Des performances qui font écho au travail mené depuis de longues années par la Tunisie et qui compte désormais quelques fleurons en matière d’innovation comme Novation City. A Sousse, dans le Nord-Est du pays, cette technopole propose une gamme immobilière unique et offre de nombreux services pour répondre à toutes les demandes : guichet unique, collecte d’informations en lien avec votre projet (marché, concurrence, ressources, facility et property managment… Un écosystème privilégié pour le développement des entreprises qui est loin d’être un cas isolé dans le pays qui compte de nombreux sites dédiés à l’innovation et au développement des porteurs de projets internationaux. Un travail de fond qui concerne également L’Agence de promotion de l’investissement extérieur (FIPA), qui pour ses 25 ans, s’est vu décerné en octobre dernier le Prix « AIM Investment Award 2020 – Middle East and North Africa » pour le projet d’implantation, en Tunisie, du géant japonais Sumitomo, spécialisé dans le câblage électrique et s’est illustré pour la qualité de l’accompagnement et du soutien apporté aux entreprises étrangères implantés en Tunisie depuis le début de la crise. 

Envie d’en savoir plus ? Inscrivez-vous vite au webinar ‘Produire et innover aux portes de l’Europe : la Tunisie, un partenaire stratégique et technologique incontournable’, du jeudi 18 février 2020 :

Pour vous inscrire au webinar ‘Produire et innover aux portes de l’Europe : la Tunisie, un partenaire stratégique et technologique incontournable’, du jeudi 18 février 2020, cliquez dès maintenant sur  ce lien ou sur le bouton ci-dessous :

Stéphane Loubet
"Mon objectif : accompagner votre communication, valoriser vos contenus pour renforcer votre attractivité et mieux faire connaitre vos atouts."
dapibus ut felis sit eleifend vulputate, diam nunc fringilla mattis