Secteur médical – Les opportunités internationales pour les territoires français

medical international

En 2018, Geolink a suivi l’évolution du secteur médical en participant à plusieurs salons internationaux dédiés à la santé, la pharmaceutique, la médecine et la medtech.

Notre constat : la branche gagne énormément en dynamique. Ce n’est pas étonnant si on connaît les défis auxquels est confronté le monde médical d’aujourd’hui. Mais là où il y a des challenges se trouvent aussi des opportunités. Nous avons cherché à savoir comment les territoires français peuvent en bénéficier et attirer des projets d’investissement.

Notre chef de projets, Anton Frenzel, a résumé la situation pour vous.

Le digital au cœur des évolutions dans le secteur de la santé

Le plus grand défi du secteur médical est sans doute l’évolution digitale. Le potentiel est immense : d’un côté la digitalisation peut rendre plus efficace les différents processus organisationnels et administratifs (par exemple dossier médical électronique, carte santé électronique etc.). D’un autre côté elle est capable d’améliorer le traitement médical en lui-même. Grâce à elle, les analyses et soins médicaux bénéficient par exemple de nouveaux moyens d’interconnexion, de nouveaux systèmes de capteurs, de la possibilité de traiter de très grandes quantités de données (big data) ou encore de systèmes et instruments auto-adaptatifs (intelligence artificielle).

Selon une étude publiée en Allemagne, seulement 30% des sociétés medtech et hôpitaux investissent plus de 2,5% de leur chiffre d’affaire dans la transformation digitale. Si en Europe la digitalisation du secteur est probablement ralentie par la forte présence d’acteurs publiques ‘léthargiques’, elle l’est dans d’autres régions du monde par le manque de moyens. Une grande préoccupation est sûrement aussi la fiabilité et la sécurité des systèmes digitales. Car dans le secteur médical un dysfonctionnement ne provoque pas simplement des dégâts pécuniers – il peut mettre en danger des vies.

Préoccupation pour le maintien de la qualité et challenges logistiques

Un autre défi du monde médical est une certaine perte de confiance concernant la qualité des traitements. Sans mentionner la recherche controversée autour de la génétique, on constate de plus en plus de cas où des dispositifs médicaux (par exemples implants, prothèses) ou des médicaments n’ont pas été suffisamment testés ni contrôlés et ont causé de graves problèmes de santé.

La médecine d’urgence fait aussi face à d’importants challenges, en étant confrontée aux phénomènes de catastrophes naturelles, épidémies, guerres, attaques terroristes et accidents technologiques.

Sans prolonger la liste des défis, la bonne nouvelle est : là où il y a des challenges il y aussi des projets d’investissement et de la création d’emploi. Comment les territoires français peuvent-ils s’approprier cette dynamique ?

Secteur medtech
Analyse secteur médical

Quelles opportunités pour les territoires français ?

La transformation digitale du secteur médical se fait par de nombreux produits innovants. Elle n‘est pas tellement basée sur le développement de nouveaux instruments (hardwares), elle est surtout portée par la programmation de logiciels et les applications digitales. C’est ainsi que l’évolution digitale ouvre la voie à de nombreuses Start-ups médicales. Les idées initiales ne viennent souvent même pas du milieu médical mais plutôt de personnes qui sont concernées par une maladie ou un handicap. Les salons sont des plateformes où les start-ups se font connaître, où leur travail est reconnu (‘Start-up Awards’) et où ils trouvent des investisseurs. Et avec la levée de fonds vient le besoin de se structurer et de recruter.

Quels atouts du territoire mettre en avant ?

La France est internationalement connue pour son enthousiasme digital. Et grâce à l’initiative de la FrenchTech, la France dispose de nombreux écosystèmes très favorables à l’innovation et à la digitalisation. Mais les avantages qu’elle offre en termes d’infrastructure et soutien à la recherche ne sont pas suffisamment perçus à l’étranger.

Ce que recherchent ces start-ups, c’est un accompagnement pour développer leurs produits et s’établir sur le marché français. Il peut s’agir d’une mise en relation avec les universités et instituts de recherche locaux – car c’est de la recherche que viennent souvent les innovations – ainsi qu’avec les organismes de contrôle qualité ou de test pour mise sur le marché. Des accords de coopération internationale, sous la forme de transfert de technologie, peuvent aussi entrer en jeu. Une relation étroite avec les instituts de recherche locaux sera donc à privilégier.

Nous avons également constaté que l’industrie s’oriente de plus en plus vers le secteur médical. L’ouverture d’une entreprise industrielle vers une nouvelle branche nécessite souvent la fondation d’une filiale et c’est une décision qui se décline ensuite sur la présence à l’international. On observe ainsi que des sociétés habituellement présentes sur des salons de fabrication industrielle (robotique, électronique, impression 3D, matériaux modernes) exposent maintenant aussi sur des salons médicaux – et plusieurs d’entre eux depuis peu de temps ou même pour la première fois. Une présence sur ces salons peut donc s’avérer pertinente, par l’intermédiaire d’une prise de rendez-vous en amont par exemple.

Même si l’initiative de la FrenchTech vise avant tout la transformation technologique (soutien pour le développement digital), elle doit aussi s’orienter vers les autres défis du secteur médical. Un territoire reconnu pour une recherche d’excellence et des infrastructures adaptées (par exemple des instituts de contrôle), jouira d’une bonne réputation qui lui permettra de rassurer et d’attirer des investisseurs étrangers.

En résumé : Le secteur médical gagne énormément en dynamique. Les opportunités sont multiples et les territoires français sont bien placés pour en bénéficier – à condition qu’ils comprennent les défis du secteur et qu’ils s’y adaptent.

Pour aller plus loin :

Article précédent: Health Tech: quelle opportunités pour les territoires ?

Anton Frenzel
16 ans d’expérience en développement à l’international. Anton accompagne les investisseurs étrangers dans le cadre de leur implantation en France. Il apporte son expérience et ses conseils pour optimiser le choix de site.
elementum mi, venenatis, vel, leo. felis dolor commodo sit ipsum